Interviews

Rencontre avec Dust in Mind : metal, opéra et Pain

Dust in Mind, c’est un groupe originaire de la région strasbourgeoise qui, à force de travail et de concerts, tourne désormais régulièrement à travers l’Europe. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec Jennifer, la chanteuse du groupe.

Commençons avec quelques questions simples, comment allez-vous ? Comment vous occupez-vous pendant le confinement ?

Alors ça va plutôt, même si l’ambiance est pesante. On reste actifs au maximum, et on essaie de trouver des solutions, des alternatives, plutôt que de juste subir la situation.
On travaille actuellement sur le nouvel album du coup ! Malheureusement au vu de la situation on reste chacun chez soi, et on ne peut pas répéter. On travaille à la maison et on se fait des Skype très régulièrement pour parler de tout et de rien ! On a hâte de tous se retrouver, de répéter, de faire de la scène ! On devrait être en tournée actuellement là avec Crematory. C’est très frustrant mais bon ! 

Si vous deviez présenter Dust in Mind à quelqu’un qui ne vous connait pas, vous diriez… ?

Un groupe qui fait du metal un peu groovy, avec un peu d’electro. Mais en version moderne ! Et qui parle de sujets relatifs à l’environnement et aux émotions.
En gros ! 😀 

Le clip de “This Is The End” affiche aujourd’hui plus de 1,5 million de vues

On voit fleurir des concerts en live sur internet, ce n’est pas possible techniquement pour vous ?

Alors on en a fait un JUSTE AVANT le confinement, c’était le live à l’opera ! Haha ! Un concert sans public, à huis-clos. On ne s’attendait pas à ce que cela soit aussi révélateur quelques semaines plus tard !
Maintenant pour nous c’est impensable de faire un concert en live sur internet. Cela signifierait que l’on se voit tous, et pour nous c’est très irrespectueux. Nous respectons le confinement du mieux que nous le pouvons. Les vies de nos proches sont plus importantes qu’un concert en live sur le net.

En revanche vous avez proposé à votre public de participer à votre prochaine vidéo “Open Your Eyes”, vous pouvez nous en dire un mot ?

Alors oui, à la place on a décidé d’organiser un bonus clip vidéo, où l’on a demandé aux fans en ligne de nous envoyer des courtes vidéos, réalisées chacun chez soi. Afin de créer une vidéo “communautaire”, où chacun pouvait participer. Libre à tous, sans risque. De plus ce morceau parle de notre impact en tant qu’être humain sur la planète. C’est un message très fort. Du coup si certains voulaient y participer, c’était l’occasion ! On va sortir cela très bientôt ! 

Dust in Mind jouant “Open Your Eyes” dans le cadre du Live at the Opera

Malgré la période actuelle, vous avez fait le choix de tout de même sortir votre album « Live at the Opéra », pouvez-vous nous parler de ce premier album live ?

En effet, alors ce n’était pas prévu à la base. On était censés sortir notre premier clip de notre prochain album, mais faute de confinement, nous n’avons pas pu achever le tournage à temps. Du coup, le live à l’opéra ayant apparemment bien plu, on s’est dit qu’on pouvait le sortir sur les plateformes de streaming.

Quels étaient vos rêves quand vous vous êtes lancés dans Dust in Mind ?

Alors, on a toujours eu l’envie d’aller le plus loin possible, mais sans réels “rêves”. Bien que oui, on s’est dit à nos débuts que l’on aimerait bien tourner avec PAIN (tour que l’on a fait par la suite en support en 2017). Mais au final les exigences évoluent à chaque fois. On est très reconnaissants et tellement fiers d’avoir fait ce tour. Et à chaque fois on voit plus loin. Il est important d’être reconnaissant mais de ne pas s’appuyer sur ses acquis. Et travailler, travailler et travailler !

Justement, vous avez eu l’occasion de jouer avec Pain, Machine Head, Arch Enemy, comment se sont passés les contacts ?

Depuis les débuts du groupe, nous sommes indépendants en booking, management. Je me suis occupée du booking jusqu’à présent, et on à réussi à décrocher ces concerts / tours avec le peu de contacts que nous avons. 

Dust in Mind à l’Opéra du Rhin de Strasbourg

Quelle est la chose la plus dingue qui vous est arrivée en tournée ?

La plus dingue ? En tour avec PAIN, être embourbés pendant 33 heures dans le tourbus dans une tempête de neige en pleine campagne ukrainienne. Sans eau, sans nourriture (juste 3 litres de vodka).
Ou en Roumanie aussi on a perdu le trailer pendant qu’on roulait ! En pleine nuit. Heureusement pas de voiture derrière, pas d’accident.
Ce tour était tellement chaotique sur pas mal de points mais cela nous a tous beaucoup liés en tant que groupe, et avec PAIN surtout. On ne changerait rien !

S’il devait rester un seul album au monde, ça serait… ?

Ouh .. Très compliqué. Je vais parler au nom du groupe et non pour moi personnellement. Mais un album qui nous a beaucoup influencé : PAIN – You Only Live Twice.

Un grand merci à Dust in Mind et en particulier à Jennifer sa chanteuse. L’album Live at the Opera est disponible sur les plates-formes habituelles.

Propos recueillis par Julien pour Concerts de l’Est

Related posts

Rencontre avec Dätcha Mandala : Rock, Spiritualité, nouvel album

Veret Julien

Rencontre avec Bad Juice : le rock pur jus

Allan Rostoucher

Rencontre avec Thomas Schoeffler Jr : country blues, one man et grands espaces

Veret Julien