Chroniques

Skip the Use met le feu à la Laiterie

Ce 22 novembre, alors que se tenait l’ouverture de la saison hivernale à Strasbourg, La Laiterie accueillait Skip the Use et son charismatique leader, venus en Alsace pour réchauffer l’atmosphère. Le public est présent en nombre pour le Past & Future Tour qui remet le groupe sur le devant de la scène après quelques années de break, ayant permis de se concentrer sur d’autres projets.

Comme lors du dernier passage de Mat Bastard à La Laiterie, c’est le duo électro rock A-Vox qui ouvre la soirée. Une grosse basse électronique accompagne l’entrée du duo familial. La batterie est omniprésente dans les titres du groupe, les sons électroniques remplissent l’atmosphère, alors qu’Anthéa se déchaîne sur scène.

La chanteuse, vêtue d’une veste dorée est une vraie furie, quittant régulièrement ses claviers pour venir hurler à l’avant scène, ou emprunter rageusement les cymbales de son frère.

Anthèa fait également chanter le public sur les “Ohohohde Full of Lies. Son énergie bestiale l’amène à se jeter sur les crash barrières pour chanter au plus près du public et partager sa fougue.

Le groupe passe régulièrement du rock à l’électo, toujours avec la même énergie. L’expensive chanteuse sortiras une guitare pour quelques titres. C’est en mêlant piano et batterie que débute le dernier titre, mais l’intensité remonte très vite, les “Pourquoi tu cris” du très rock N’oublie Pas venant clôturer cette belle première partie. Le public a apprécié, la soirée est maintenant bien lancée.

C’est sous une pluie de flash et accompagnés d’un son aux accents metal que Skip the Use fait son entrée. “Est-ce que vous prêts à tout niquer ?” Mat bastard le charismatique leader du groupe annonce d’entrée la couleur.

Le bondissant Mat Bastard veut faire “décoller” le public. Il annonce qu’un petit prérequis est nécessaire et lance le tube Nameless World. L’énergie développée par le groupe est impressionnante. Mat Bastard interagit beaucoup avec le public, toujours à l’affût de la moindre réaction de celui-ci. Après avoir souhaité un bon anniversaire à Colin, présent dans le public, il repart, toujours avec la même énergie. Rappelons que le groupe nordiste a été battit sur les cendres du groupe punk Carving.

Du rock au metal, de la funk à l’électro Skip the Use mélange parfaitement les genres. Il passe ainsi de l’engagé Marine dont les “Fuck You” raisonnent dans la Laiterie au titre rock et rassembleur Look Around avant d’enchaîner sur des morceaux plus funk. Le public ne s’y trompe pas, Skip the Use est vraiment l’un des fer de lance du rock français. Le groupe se montre satisfait de reconnaître dans le public des personnes présentes pour le troisième soir consécutif.

Après avoir quitté la scène, le groupe revient pour un rappel. Mat Bastard se jette sur les barrières avec une énergie animale. Le chanteur demande au public si celui-ci est funky et lance Get Papers chanté en cœur par le public.

Le groupe raconte avoir tiré au sort, lors d’un festival d’été, une personne pour lui offrir un pass pour l’ensemble de la tournée. Le gagnant, venant de la Réunion, est présent pour la troisième fois sur le Past & Future Tour ce soir à la Laiterie.

C’est le Bastard Song qui vient clôturer cette soirée au cours de laquelle Skip the Use a été à la hauteur de son statut de tête d’affiche du rock français. Le retour sur scène du groupe a été une nouvelle fois explosif.

Related posts

Wallace Vanborn + Shineski : Le Mudd Club Strasbourg

Veret Julien

Lost Bastards, Lullabies : Au Camionneur Strasbourg

Veret Julien

Aaron + Adam Naas : La Laiterie Strasbourg

Veret Julien