Image default
Chroniques

The Moorings en acoustique au Printemps des Bretelles

Chaque année au mois de mars, c’est la fête de l’accordéon à Illkirch. Le Printemps des Bretelles décline l’instrument sous toutes ses formes. Ce vendredi du côté cour de l’Illiade c’est le groupe The Moorings qui venait ambiancer la soirée.

Le groupe de punk rock celtique, habitué à faire cracher les decibels en festival est venu sans ses guitares électriques pour jouer ce soir un set acoustique. Les Moorings débutent par un titre instrumental pour jauger le public dont le profil est quelque peu différent des dates habituelles.

The Mariner I Used To Be, chanson de marin du répertoire des Moorings, fait découvrir le grain de voix particulier du chanteur du groupe alsacien. C’est l’interprétation magistrale accordéon / voix d’Amsterdam qui achève de séduire le public qui découvre aujourd’hui les Moorings. Comme à l’accoutumé, le titre se termine d’une façon plus rock, la batterie, la basse et le banjo venant rejoindre le duo initial.

Phil, chanteur du groupe explique au public que ce soir, les Moorings sortent du cadre habituel avec un set plutôt acoustique et même exclusivement acoustique. Il invite alors le public à danser sur une valse et lance Twenty Something.

La danse se poursuit sur le titre traditionnel irlandais Dirty Old Town, annoncé comme le dernier de la soirée. Le groupe remercie les techniciens, l’organisation qui les a poussée à accepter le défit d’un set totalement acoustique et bien sur le public qui a répondu présent. Le quart d’heure irlandais se poursuit avec Whisky in the Jar dans une version très rapide, une nouvelle fois annoncé comme dernier titré puis l’incontournable Irish Rover.

Le groupe quitte la scène mais le public en redemande. Les Moorings sont donc de retour pour un nouveau titre aux accents de marins, leur habituel morceau de clôture, Encore et son texte plein de sous-entendus. Le groupe quitte à nouveau la scène, invitant le public à les rejoindre à la sortie. Mais le public en redemande. Après une courte hésitation, les Moorings reviennent pour Captain Watson’s Gang, leur titre hommage à Sea Sheperd, avant de quitter définitivement la scène.

Ce soir les Moorings sont sortis du cadre. Privé de certaines de leurs armes, ils ont utilisé leurs talents pour raconter des chansons de marins et des balades irlandaise afin de conquérir un public nouveau. Au vu des deux rappels, ce fut un vrai succès.

Un grand merci aux Moorings et à l’équipe de l’Illiade pour l’invitation à cette soirée.

Related posts

Les Insus, Mud Dogs : Foire aux Vins Colmar

Veret Julien

Lindsey Stirling : La Laiterie Strasbourg

Veret Julien

Ultra Vomit, Tagada Jones, V90 : La Laiterie Strasbourg

Veret Julien